Paris, le 30 juin 2017

Chers compatriotes et amis de l’Ambassade du Panama en France,

Je vous écris pour vous dire au revoir.

Le 30 juin 2017, ma mission en tant qu’Ambassadrice du Panama en France arrivera à son terme. Avant toute chose, je remercie le Président de la République du Panama et la Vice-Présidente et Chancelière pour l’honneur qu’ils m’ont fait en me donnant l’opportunité de représenter mon pays et de servir leur gouvernement.

Le travail que j’ai dû réaliser en France n’a pas été exactement celui que j’avais imaginé lorsque j’ai accepté le poste. J’ai été confrontée à des moments de tension de la relation bilatérale et en général à un environnement raréfié en vue de l’image de notre pays au reste du monde.

Nonobstant, l’adversité a parfois des conséquences inattendues. En ayant redoublé d’efforts pour faire connaître notre pays dans ces circonstances exceptionnelles, j’ai eu l’occasion de découvrir la société civile à tous ses niveaux : il n’y a pas eu de porte à ne pas toquer pour promouvoir notre agenda de transparence et la véritable nature de notre économie quant à sa diversification et à sa vocation à devenir un « hub » logistique pour les Amériques. Dans ce sens, j’ai développé des liens avec le Gouvernement français mais aussi des universités, des centres d’investigation, des journaux, des organisations commerciales, des membres de la société civile, des écoles, des agences touristiques, des experts culinaires, des musées, etc.

Je pars heureuse d’avoir pu signer la Convention Multilatérale sur l’Assistance Administrative en Matière Fiscale avec l’Organisation de Coopération et de Développement Economique (OCDE). Je suis certaine que ce fut un pas décisif et correct pour le développement économique de notre pays.

L’amitié entre le Panama et la France remonte à de nombreuses années et elle perdurera pendant longtemps encore. Nous n’avons jamais oublié, ni ne cesserons d’en être reconnaissants, que ce fut grâce à la vision d’un Français, Ferdinand de Lesseps, que le Canal unissant les Océans Pacifique et Atlantique fut situé dans notre pays au XIXe siècle, ce qui a sans doute influencé le Gouvernement des Etats-Unis à ce qu’il culmine au XXe siècle.

Je suis arrivée en 2015 dans une France triste et pessimiste, incertaine de ses valeurs et frappée par le terrorisme, mais je repars heureuse, en laissant derrière moi une France plus optimiste et pleine d’un espoir reposant sur son nouveau et jeune Président à ce qu’il la conduise vers le chemin de la prospérité. Je suis confiante qu’il en sera ainsi.

Pour terminer, je ne peux cesser de remercier le personnel de l’Ambassade du Panama en France qui m’a apporté tout son soutien dès le premier jour et chacun d’entre vous d’avoir enrichi mon séjour.

 

Mes meilleurs vœux,

Son Excellence Madame Pilar Arosemena de Alemán
Ambassadeur du Panama en Francia