La session plénière du Groupe d’Action Financière Internationale (GAFI) célébrée aujourd’hui à Paris, France, a admis la sortie du Panama de la liste grise de l’organisation.

Durant la session, le GAFI a confirmé que le Panama dispose du cadre légal, réglementaire et institutionnel du plan d’action pour la prévention du blanchiment de capitaux, du financement du terrorisme et de la prolifération d’armes à destruction massive.

“C’est un triomphe de tous les panaméens d’un pays qui a travaillé ensemble, secteur public et privé, et réussit les consensus nécessaires pour sauvegarder les meilleurs intérêts de notre Nation. Cela a permis l’adoption et l’application d’une nouvelle réglementation qui positionne le Panama à l’avant-garde en matière de lutte contre le blanchiment de capitaux », a souligné le Ministre de l’Economie et des Finances, Dulcidio De La Guardia.

A partir de juillet 2014, le Panama avançait rapidement dans l’exécution de 19 points du plan d’action accordé préalablement avec le GAFI pour renforcer les systèmes de veille et de contrôle.

En 2015, durant la Plénière de l’organisation célébrée en octobre, le Groupe d’Action Financière Internationale a reconnu l’application, par le Panama, du plan au niveau technique et a adopté la visite in situ réalisée du 12 au 14 janvier 2016.

DÉCLARATION DU MINISTRE DE L’ECONOMIE, Dulcidio de la Guardia, le 18 février 2016.


Secrétaire d’GAFI félicite Panama, 18 février 2016.


 Galerie d’images