Laurentino Cortizo

Président de la République du Panama

Laurentino Cortizo Cohen est né dans la ville de Panama le 30 janvier 1953. Il a suivi des études secondaires au Lycée La Salle au Nicaragua. Puis, il a obtenu une licence en Gestion d’entreprises à l’université de Norwich, dans le Vermont (EEUU), suivi d’un doctorat en Commerce international  et marketing à l’Université de Texas. Jeune diplômé, il a occupé des postes au sein de l’Organisation des Etats Américains (OEA).

De retour au Panama, il gère les entreprises familiales et est élu député à deux reprises : 1994-1999 et 1999-2004, période au cours de laquelle il fût Président de l’Assemblée Nationale. De 2004 à 2006, il fût Ministre de l’Agriculture.

Depuis 1986, il dirige les entreprises du Groupe Cortizo: Panablock, entreprise productrice de matériaux de construction et Ferme Hermacor, entreprise d’élevage de bétail de haute valeur génétique. Il est membre du Parti Révolutionnaire Démocratique (PRD) qui l’a désigné candidat à la Présidence après avoir gagné les élections primaires du parti en septembre 2018. Il a reçu le soutien du parti Molirena et, le 5 mai 2019, il a été élu Président de la République du Panama pour la période de  2019-2024.

Laurentino Cortizo Cohen dirigera le gouvernement dont les fondements reposent sur 4 Piliers et une Etoile: l’éducation. Ces piliers sont: Bonne gouvernance, Etat de droit et ordre, Economie compétitive qui génère des emplois, Lutte contre la pauvreté et l’inégalité.

En savoir plus



José Gabriel Carrizo Jaén

Vice-président de la République du Panama

Qui est assermenté comme Vice-président de la République du Panama pour la période constitutionnelle 2019-2024, est né dans la ville de Panama et réside à Penonome, province de Coclé, avec ses deux frères et ses parents.

Il a suivi sa scolarité à Penonome, puis, il a obtenu une licence de droit à l’Université Santa María La Antigua (Usma).

Durant sa vie universitaire, il a été élu Président de l’Association des étudiants de l’USMA.

En savoir plus



Dr. Alejandro Ferrer

Ministre des Affaires étrangères

Né au Panama le 1er février 1967 au sein de la famille formé par Enna López de Ferrer et Alejandro Ferrer Stanziola. Il est marié avec Irene Arias Galindo avec laquelle il a deux filles. Il a obtenu son baccalauréat au Lycée La Salle et poursuivi ses études universitaires à l’ l’Université Santa María La Antigua, où il a été diplômé, en 1990, d’une Licence de droit et sciences politiques, suma cum laude.

En 1992, il obtint une Maîtrise en droit et, en 2000, un Doctorat en Science du droit, à l’Université de Michigan comme boursier Fullbright.

En 1993, il a été Conseiller juridique de la Commission d’adhésion du Panama au GATT et, jusqu’en 1994, il a été le Représentant permanent adjoint de ladite organisation. Entre 1998 et 1999, il a été membre de la Commission présidentielle contre le blanchiment de capitaux et, dans les périodes de 1996-1999 et 2008-2009, il a été membre du Conseil des Affaires Etrangères.

Entre 1994 et 1995, il a été Ambassadeur Représentant Permanent à l’OMC (Genève, Suisse) et Ambassadeur suppléant à l’ONU et autres organisations internationales. Entre 1995 et 1996, il a été Conseiller de Commerce extérieur à l’Ambassade du Panama à Washington.

Entre 1996 et 1997, il a été Vice-ministre des affaires étrangères.
De 2004 à 2008, il a été Ministre du Commerce et de l’industrie. Il est avocat associé du cabinet Alemán, Cordero, Galindo & Lee (en congé).

En tant que Ministre, il a mis en place des politiques de promotion qui ont permis au Panama de dépasser la somme de plus d’un milliard en exportations durant plusieurs années. Aussi, il a développé la Loi Sièges des Multinationales qui a permis l’installation, au Panama, de plus de 150 entreprises de renommée mondiale, créant des milliers d’emplois.
Dr. Ferrer a reçu, entre autres, en 2008, le titre de Jeune Leader Mondial du Forum Economique Mondial, et le Prix d’Intégrité, catégorie Ethique Gouvernementale, du Volet panaméen de transparence internationale. Durant son mandat, il a été reconnu, conjointement avec le Tribunal électoral, par l’Alliance citoyenne Pro-Justice, comme les entités ayant le plus fort degré de transparence au regard de l’obligation d’informer.

Il a été Président de la Fondation Amador (Musée de la Biodiversité) de 2006 à 2013. Il est Homme de CALI (Central America Leadership Initiative Fellows).

En savoir plus